menu

MEHARI 1973 FINITIONS


En novembre 2013, lors du salon Epoqu’auto, mon ami José me signale qu’il a repéré une Méhari de 1973. Elle serait restaurée. Lorsqu’il va la chercher, il ne manque que les portes et la bâches à monter. Ayant déjà restauré à neuf une Méhari (cliquez ici), je lui signale que les portes, c’est très complexes à monter sur une Méhari

Naturellement, il me demande de l’aider à la finir. On en fut pas au bout de nos surprises. La Méhari est plutôt très mal ajustée, des défauts d’alignements sur la planche de bord, pare-brise. On a dû batailler plusieurs jours pour en venir à bout. Le kit ne provenant pas du Méhari Cassis Club, est scindé en 2 parties au niveau des flancs. Et il est bourré de défauts. Ce fut un calvaire absolue. On a même dû ressouder le treillis avant pour redonner la bonne inclinaison à la planche de bord et au pare-brise. Une multitude de défauts de montage ou du kit cumulés nous on donnés du fil à retordre.

Mais je ne critique absolument pas, car la personne qui a restauré cette Méhari (que je ne connais absolument pas ni de nom ni de vue), est un simple amateur. Il a fait de son mieux, ce n’est pas un professionnel. Donc aucune rigueur ne peut être tenue contre lui. José a tout de même compris que même une Méhari, c’est un travail difficile. Rien n’est facile dans la restauration automobile.

Voici en 127 photos la « mise au point » de cette Méhari.