facebook
menu

MÉHARI 1974 4 PLACES ORANGE. Première.


Alors pour une histoire de fou, ceci en est bien une. Xavier un vieil ami pour qui j’ai restauré le châssis et la mécanique de sa DS 23 IE en 2009  me contacte début août 2011. Il vient de Charente-Maritime en Suisse et veut passer me faire un coucou. Il n’a jamais fini la carrosserie de sa DS et aimerait que je la lui termine. Il m’annonce qu’il vient chercher une Méhari sur Lausanne. Le dimanche 7 août 2011, il arrive à 13h00 chez moi. Je découvre une Méhari sur son camion plateau. D’emblée, il m’annonce qu’il l’a trouvée tout près de chez moi à 33 kilomètres, et qu’il l’a achetée pour lui. Xavier est transporteur professionnel (il peut vous déplacer toutes voitures dans toute la France et plus…. et il adore les Citroën donc il en prend soin étant collectionneur lui-même). Là je commence à monter les tours. Je pensais qu’un client lui avait demandé de récupérer cette auto. Bref il m’annonce que le châssis est assez sain, juste un début de corrosion sur la tubulure arrière. Pour enfoncer encore plus le clou, la Méhari marche, et le prix d’acquisition n’est pas trop élevée. Bien-sûr elle n’est pas neuve et semble à restaurer, mais bonne base. En Suisse, les Méhari ont pris la côte, il y a un peu de demandes, mais pour des Méhari déjà Suisse. Cela faisait 6 mois que je cherchais sans vraiment chercher une Méhari à restaurer plutôt saine sur Suisse et je ne trouvais pas. De plus la Méhari vient d’un village à 15 minutes de chez moi là où une de mes meilleures amies habite, et j’y étais passé le soir d’avant. CA SUFFIT : XAVIER, CETTE MEHARI EST SUISSE ET DOIT LE RESTER !!! Je ne vous dis pas les tractations pour arriver à la faire descendre du camion. Je comprends Xavier, sur le coup il a refusé que je la rachète : « Ça fait à peine une heure que je suis propriétaire d’une Méhari… je dis quoi à ma femme si je rentre à vide, en ayant fait 1700 kilomètres !!! » Il est vrai que la situation est incongrue.. Je n’insiste pas….. Mais Xavier finit par reconnaitre que me laisser la Méhari serait pas mal pour avancer sa DS, et finit par digérer l’aspect psychologique de rentrer à vide. Car dès le lendemain il aurait payé la douane Française et la Méhari serait devenue Européenne.. Fini les papiers Suisse. On finit par tomber OK, je lui rachète avec une marge supplémentaire pour lui… Et la Méhari descend par ses propres moyens de son camion.. Vous voulez rire ?? Il aura parcouru 1700 kilomètres pour me livrer une auto qui était à 33 kilomètres de chez moi !!!! Ca c’est historique… On en reparlera encore dans 10 ans !!
Ainsi je deviens propriétaire d’une Méhari en ce dimanche 7 aout 2011, alors que ce n’était pas prévu. Elle est tombée du ciel directement puisque je la découvre devant chez moi sans savoir qu’elle y resterait !! Belle histoire non ???? Et courant cette semaine, mes amis José, Fredi et mon pote Flaminio qui est venu passer une petite semaine de vacances chez moi. On a bien roulé en Méhari…tout en la découvrant.

Dès le mois de septembre 2011, je me suis lancé dans une restauration poussée, afin de lui rendre son aspect de neuf et le plus conforme en quelques mois.

LES AUTRES PUBLICATIONS CONCERNANT CETTE VOITURE :