facebook
menu

MEGA CLUB 1.4i 1994 DE PIPO CANAJA


LA MEGA, ARTICLE RÉALISÉ PAR UN PASSIONNE DE MEGA :

Je laisse la plume à PipoCanaja qui nous présente sa Méga Club, petite cousine de la Citroën AX et de la Méhari que l’on croise de temps en temps en Suisse (voir ici), mais surtout dans le sud de la France.

La marque Mega a sorti en 1992 un véhicule de loisirs grand public dont le concept rappelle la Citroën Méhari, mais sur une base mécanique plus récente, la Citroën AX. Comme son aïeule,  elle peut se métamorphoser suivant les envies et les accessoires en pick-up, en break, utilitaire (Mega Ranch, hard top) ou en coupé/cabriolet (Méga club, Méga Cabriolet, hard top, coffre). Cette voiture sera produite jusqu’en 1998.

La coque est construite par Méga, et est intégralement galvanisée. Très proche au niveau des dimensions de la structure de l’AX, elle permet à la voiture de reprendre l’ensemble des liaisons au sol. De là même façon, la motorisation et le poste de conduite sont repris de sa cousine l’AX. Tout ce qui a pu être récupéré sur d’autres voitures l’a été. En revanche, au niveau carrosserie, tout est conçu et produit par Aixam Méga, à Aix les Bains. Les pièces sont généralement en plastique (ABS PC, mélange d’ABS et Polycarbonate) ou en fibre de verre (les hard-tops par exemple). Malheureusement, si le châssis est plutôt solide et très bien protégé contre la rouille, les plastiques eux vieillissent mal (cela devient cassant, se fissure…) et se réparent très difficilement.

Le faible nombre de véhicules produits (moins de 1000 d’après Wikipedia, 2000 suivant d’autres sources) et l’incendie qui a détruit une partie du stock de pièces et les moules rend l’approvisionnement en pièces Méga de plus en plus compliqué. Et contrairement à la Méhari, peu de chance de voir un jour une re-fabrication … Mais presque tout ce qui est mécanique (emprunté à l’AX) ou habillage caisse (emprunté à plusieurs équipementiers) reste trouvable, au prix de recherches pour identifier la source (rétroviseurs de Renault Express, feux arrière de remorques de camion, poignées de porte de Renault Super 5, clignotant avant de chez VW …)

Au niveau des modèles, on en trouve 3 variantes.

    • Méga Ranch: Véhicule à 2 places, donnant un pickup, un utilitaire
    • Méga Club: Véhicule à 4 places, pouvant etre habillé d’un toit rigide avec bâches latérales en option, ou hard top.
    • Méga Cabriolet: Variante de la Club, avec les fixations spécifiques pour une bâche repliable type cabriolet.

Mécaniquement, on retrouve deux motorisations Essence (1.1 et 1.4 carbu puis injection) ainsi que deux diesels (1.4d et 1.5d) directement repris de l’AX phase 2. Le 1.5d et le 1.4i (au moins) pouvaient être commandés en transmission 4×4, transmission dont les pièces de rechanges seraient particulièrement difficiles à trouver.

Petite note: Contrairement à la voiture vue par Othello en Valais en 2002, la voiture n’a jamais comporté de chevrons à la sortie de l’usine. La voiture est un assemblage utilisant entre autres des pièces Citroën mais possède sa propre identité. Seule exception visible sans ouvrir le capot. la clef de contact qui comporte les chevrons. Même le logo du volant, collé, est remplacé par un logo Méga.

Voici quelques photos de cette agréable voiture.

.

Liens: Wikipedia: Mega Concept (ma voiture sert déjà en partie à l’illustrer).