facebook
menu

RÉALISATION D’UN PETIT ATELIER D’ELECTRO-ZINGAGE.


RÉALISATION D’UN PETIT ATELIER D’ELECTRO-ZINGAGE.

Depuis des années que je restaure les Citroën, j’ai toujours pensé que la base de la restauration, c’est de faire  zinguer absolument toute la visserie et autres pièces comme d’origines. Pour cela, il faut passer par des entreprises professionnelles. J’en ai connues 2 en Suisse, dont une avec qui je travaille depuis 12 bonnes années. Ils me font un jaune bien profond (un blanc parfait mais ça n’importe qu’elle zinguerie y arrive), et du noir très profond (peu de zinguerie y parviennent). La passivation jaune, aussi dit bi-chromate,  est presque partout interdite, utilisant du chrome 6. Mais il est toujours possible de zinguer en jaune, avec du chrome3. C’est très chère et peu de professionnels le proposent de nos jours.

J’ai depuis longtemps vu sur le net, des particuliers essayer de zinguer des petites choses chez eux, avec de très petits moyens. J’aime le côté « fait- maison »…(home plating comme disent les Anglais).  Mais à condition que le résultat en vaille la peine.  Fin juillet 2017, je décide d’essayer les kits proposés par des professionnels. En effet, la plupart des gens qui veulent le faire chez eux, utilise des produits bruts, et juste pour electrozinger, sans passivation finale comme les professionnels…et les résultats sont limites,  très longs et ternissent rapidement.

J’ai donc acquis des kits chez gateros-plating en Angleterre. Cela ne sert à rien d’essayer  avec un budget de 70,45 euros !!!! J’ai donc investit près de 2000 euros pour monter mon petit atelier, avec des produits dit « friendly ecological ». Peu agressifs et pros. Car les kits de bases, on ne peux faire que quelques litres pour chaque étape, donc de trop petits récipients. Il m’a fallut tout multiplier par 4 les quantités. Je n’ai utilisé que des bacs ou récipients neufs de grande qualité. Aucune récupération de vieux bidons, et j’ai essayé de monter les accessoires nécessaires au fonctionnement de la manière la plus logique et pratique,  pour essayer d’arriver a un bon résultat alliant  confort et  une bonne rapidité. Car le processus est très long. Autant le dire de suite, si on se restaure sa propre voiture, cela ne vaux absolument pas la peine. Trop de temps, trop de dépenses. Cela ne deviendra rentable qu’après plusieurs restaurations, et encore on ne compte pas le temps pour traiter tout cela. De plus,  il faut un local aéré et isolé.

L’endroit idéal est la pièce ou ma citerne de fuel et la chaudière se trouve. Elle est toujours aérée J’ai donc passé des jours  à essayer de comprendre le fonctionnement et installer mon petit atelier, et je fut très bien assisté par la maison qui m’a vendu les produits.

C’était du quitte ou double, soit j’arrivais à un très bon résultat, soit j’abandonnais. Mais j’aurai au  moins essayé. Le but est de faire de petites quantités, pour m’alléger les aller-retour chez mon zinguer à une heure de chez moi. Les grosses pièces et grosses quantités seront toujours fait à l’extérieur. Mais la réfection des pièces hydrauliques, etc. pourront être zinguées ici chez moi par mes soins, ce qui me facilitera grandement la vie.

Voici en détails comment j’y suis parvenu, le résultat est excellent, et j’espère encore améliorer cela avec l’expérience. Douce folie quand tu nous prends…

 

 

AUTRES RÉVISIONS DE PIÈCES  OU TECHNIQUES :