menu

MEHARI 4*4 de Peter


Une personne résidant en hollande m’a envoyé un e-mail avec quelques photos de sa Méhari 4*4 qu’il a entièrement restaurée. Nous avons échangé quelques mails et il m’a aimablement envoyé un CD-ROM avec une multitudes de photos de sa Méhari, avant, pendant et après. comme vous le savez je suis ouvert à toutes vos voitures pour faire des pages sur mon site, des Citroën exclusivement bien entendu. L’histoire de cette auto en bas de page par son propriétaire Hollandais qui s’exprime dans un très bon Français, je laisse son texte original, et un grand bravo et merci à lui.

Voila un peu d’histoire sur moi et la 4×4 :

 

Je suis passionné du méhari 4×4 depuis un dizaine d’années ou plus.

C’est commencé pendant mes vacances de ski en Savoie. Plusieurs moniteurs de ski roulent en souvent en méhari et parfois en méhari 4×4. Pendant cette temps j’étais étudiant et je roulait un méhari 4×2 de 1975. Mais la vue par l’arrière dans une 4×4 révèle les deux boules ‘mystérieuse’ additionnelles (blanc et rouge). Depuis cette moment j’ai commencé a m’intéresser spécialement au méhari 4×4. Par cause financière j’ai du acheter une exemplaire à restaurer 3 ans plus tard dans le région Limousin (Limoges).

Deux semaines plus tard j’ai cherché la voiture avec un remorque plateau et le projet du restauration a commencé. ……. 

A l’entretemps j’ai aussi eu 3 méhari 4×2.  

La restauration est fait minutieusement et strictement dans l’art de l’originalité. Les seuls améliorations sont traitement du châssis et tubulaires à galvanisation à chaud et le montage d’une pompe à l’huile extérieur à la boite de vitesses. J’ai fait ca pour remonter de l’huile aux roulements et points délicats du BV spécialement pendant une décente forte, quand l’huile s’écoule normalement vers l’avant. Sans pompe les pignons du réducteur tourne sec. Ca frotte, chauffe, casse et soude finalement.

Pendant la restauration j’ai du refaire qq pièces moi-même car ils sont plus disponibles comme les soufflets au pots de suspension type AMI Super Break Service et le caoutchouc antibruit au niveau de tube de direction (taille spéciale pour méhari 4×4). 

Maintenant la voiture est entièrement rénové spécifiquement du modèle de l’année 1983 (produit en 1982 mais immatriculé l’une des dernières en 1983). Toute est en place suivant la modèle 82/83 : sangles noir, bâches avec 3 sangles ARR, fermeture éclair pour attacher le toit au tubulaires au niveau du conducteur/passager, jantes 14 pouces.

De plus toutes les adhésifs sont en place : ‘pièces d’origine’ sous le capot, ‘système de freinage’ sur aile intérieur, ‘pression et taille (155×14 ) de pneus’ bassine coté conducteur, ‘traitement de l’ABS’ sur le planche de bord etc etc.  La voiture est toujours très belle et pas sale car je ne l’utilise pas pour rouler dans la boue.