menu

MA DATSUN 260C 1977.


MA DATSUN 260C 1977.

Ayant acquis ma Datsun 260c de 1977 début avril 2017, voici ses premiers pas en Suisse. Il a fallut faire toutes les démarches d’importations. Pour l’immatriculer en mon nom en Suisse, il y a l’expertise à passer (équivalent du contrôle technique en France, mais bien plus sévère ici).

J’ai donc préparer ma Datsun, retiré l’affreux attelage. J’ai fait boucher tous les trous par mon carrossier. Je n’ai pu résister à démonter quelques pattes de fixation qui devaient être zinguées jaune et qui était peintes. Je n’ai rien fait sur la Datsun, tant elle fonctionne bien. Une fois l’expertise passée, il me fallait faire d’autres démarches pour rendre la Datsun vétéran, et ainsi la mettre sur le même jeux de plaques que mes autres autos de collections. Pour cela, il faut passer encore un autre contrôle, et attendre plusieurs semaines. Mais je peux rouler naturellement avec la Datsun.

En deux mois, je l’aie bien apprivoisée, le bruit du moteur fait que tout le monde se retourne au passage, bien souvent, les gens pensent que c’est une Américaine.

La consommation moyenne est de moins de 15 litres au cent, ce qui est encore très acceptable. Je reste sur mon impression du début, une auto extrêmement bien faite, avec un énorme bémol, la boite de vitesses à seulement 4 rapports.

Voici toutes ses petites étapes, et ayant déjà parcouru 2800 kilomètres avec, j’ai juste eu une fuite d’essence d’un carburateur, réparée immédiatement.

Ça me change des Citroën, j’ai réalisé un rêve d’enfant, et cette voiture et un hommage à mon papa. Et le plaisir de rouler dans une auto strictement inconue, et véritablement unique en Europe.

Longue vie à nos passions.

 

LES AUTRES PUBLICATIONS CONCERNANT CETTE VOITURE :