facebook
menu

DS 23 PALLAS BVH 1973 LIBANAISE 05.


DS 23 PALLAS BVH 1973 LIBANAISE 05.

Une semaine après avoir fait sabler le châssis de cette 23, il s’est avéré bien plus atteint par la rouille qu’on ne pouvait le penser. Il est même très sérieusement abîmé. Manifestement, le plancher a subit de l’eau qui a stagné depuis l’intérieur, et cela a fait pourrir le plancher arrière. Je m’en suis aperçu une fois l’insonorisant retiré. La partie arrière a déjà subit des réparations, la DS a donc déjà bien souffert de la corrosion.

Cela n’était pas prévu du tout que j’aille aussi loin, Feras est lui-même sidéré par les photos que je lui envoie. Il ne pensait pas que sa DS était autant atteinte par la corrosion. Mais cela ne nous fait pas peur, et même si cela augmente le budget initialement prévu, on doit aller jusqu’au bout, et sauver cette DS. Serge mon carrossier est bien aimable d’accepter le travail, alors qu’il n’était pas prévu d’aller aussi loin chez lui non plus. Reste à savoir le délai. Une fois passé en revue tout ce qui est malade, je commande les tôles de réparations. Bien entendu, j’ai dû finir de tout démonter, réservoir essence, train arrière…..

Entre temps, je ne chôme pas, révision de la direction par mes soins, vu que je me suis spécialisé pour ces pièces aussi. Révision de la plupart des pièces hydrauliques. Pour la boite de vitesses, elle a été remplacé au Liban. Ayant roulé avec cette DS, elle ne présente aucun bruit suspect, aucun craquement. Elle est donc apte à encore rouler. Mais je la microbille, et je l’ouvre pour refaire toute l’étanchéité, contrôle visuel qui confirme le très bon état de cette boite de vitesses. Et remontage dans la foulée car j’ai un jeu de visserie d’avance déjà zingué.

Je m’affaire à préparer les pièces en vu du remontage, qui pourrai bien avoir lieu en fin d’été 2016, car le châssis demande bien trop de travail.