menu

DS 23 IE BVH PALLAS AVRIL 1975. RESTAURATION 01


DS 23 IE BVH PALLAS AVRIL 1975. RESTAURATION 01.

Début juillet 2017, Philippe me contacte par mail. Il a acquis une DS 23 IE quatre années auparavant. Il n’a vu qu’une seule fois sa DS et a décidé, à présent, de la rapatrier chez lui. Sa DS étant restée 4 années chez un ami de Rennes, la voiture ne fonctionne plus, juste tournante. Il me demande de faire un devis. Sa DS est actuellement sur Lyon chez un transporteur ayant assuré le voyage Rennes-Lyon. Je me rends la récupérer.

Entre temps, je découvre que cette DS 23 IE est en fait une des toutes dernières sortie des usines Citroën. Immatriculée le 20 juin 1975, ce qui est tard vu l’arrêt de la DS en avril 1975. En comparant avec la DS 23 IE de mon ami Xavier (DS 23 DE XAVIER) dont je viens de restaurer la mécanique, cette DS est un peu plus récente de 13 numéros !!! La DS de mon ami Xavier perd son statut de DS 23 IE BVH plus récente au profit de celle-ci. Le plus ironique, Philippe, son propriétaire, ignorait tout de cela. Pour lui il avait acheté une 23 IE « normale ». La chance du débutant.

Philipe redécouvre sa DS chez moi et il me demande de bien vouloir la sauver, surtout après avoir compris l’intérêt historique de sa DS. En plus, elle est de couleur Bleue Delta d’origine, peinte en noire plus tard. Avec intérieur tissu bleu, comme la fameuse dernière DS produite avec la banderole 1330455 DS.

Comme Philippe l’a compris, je ne fais que du haut de gamme, et cette DS le mérite bien. Car vendue sur Leboncoin il y a 4 ans comme étant en bon état général, Philippe ne pensait pas du tout qu’elle était si fatiguée, en vérité. Je dirais même plus, certes assez saine, mais mécaniquement, en sale état. Avec un gros avantage, elle n’a pas été bidouillée. Juste quelques détails scandaleux comme une vis à bois à la place d’un fusible, de l’eau à la place d’antigel, mais surtout une crasse incroyable. Cette DS n’a jamais reçue le moindre coup de karcher… En Suisse cela est impossible, nous devons toujours présenter des autos propres…

C’est parti pour une remise en état mécanique, et sûrement quelques surplus. Le but, la faire rouler à nouveau (le démarreur étant HS, je n’ai pas pu la faire tourner). Philippe se réjouit de m’avoir contacté et se régale déjà des premières photos que je lui envoie.

Je vais devoir modifier ma façon de travailler, puisque venant tout juste de m’installer un petit atelier pour zinguer moi-même les visseries, cela va me demander plus de travail, mais une autre façon de faire. Gros avantage, je vais pouvoir aller plus loin dans un détail, à savoir remettre les mêmes rondelles, vis etc. aux exacts même endroits…Cette DS le mérite bien, vu que la mécanique n’a jamais été déposée.

 

 

 

LES AUTRES PUBLICATIONS CONCERNANT CETTE VOITURE :